SCOTT IMMO
480 Av Marcel Camusso, Les Crêtes Marines - Villa 5
13600 La Ciotat


04 13 68 00 26

Le prêt à taux zéro

 L’accession à la propriété n’est jamais facile. Rare sont les ménages capables d’épargner assez d’argent pour acquérir leur premier bien immobilier par leurs propres moyens. La solution du crédit immobilier est donc quasi-incontournable. Comme son nom l’indique, le prêt à taux zéro consiste à souscrire un crédit sans payer d’intérêts, mais il s’agit d’un crédit sous certaines conditions uniquement.

Les primo-accédants à l’honneur

Le principal critère pour pouvoir prétendre au PTZ, c’est d’être primo-accédant. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce terme, il fait référence aux ménages qui ne sont pas encore propriétaires d’un bien immobilier en tant que résidence principale. Le PTZ leur est adressé de manière à donner l’occasion à tous de devenir propriétaires. Sont également considérés comme primo-accédants les ménages qui n’ont pas été propriétaires d’une résidence principale au cours des deux dernières années précédant la demande de crédit. Cependant, ce critère ne s’applique pas à ceux qui ont été victimes de catastrophes technologiques ou naturelles graves ayant rendu leur domicile inhabitable.

Quels sont les logements concernés?

Le prêt à taux zéro permet de financer l’acquisition de différents types de biens immobiliers. Par exemple, c’est le cas des biens neufs ou en VEFA. Sont également concernés les locaux qui ont été transformés en vue de servir de logement pour la première fois. Les biens anciens qui ont subi des réhabilitations importantes voire équivalentes à une remise à neuf sont également éligibles au PTZ. D’ailleurs, il existe un cahier de charge à suivre pour qu’un logement ancien puisse être concerné par le prêt à taux zéro.

Les conditions de ressource pour accéder au PTZ

Le prêt à taux zéro ne s’adresse pas à n’importe qui. Il s’agit d’une aide qui est censée aider les ménages en difficulté et qui souhaitent tout de même devenir propriétaires. Ces conditions de ressources sont alors cadencées par deux critères principaux: le nombre de personnes dans le ménage ainsi que la zone géographique où se trouve le bien immobilier. Par exemple, une personne seule souhaitant acquérir une résidence dans la zone A (zone très tendue) est soumis à un plafond de ressources de 37000 euros. Si cette personne gagne davantage, elle n’est pas éligible au prêt à taux zéro. Autre exemple: un ménage composé de deux personnes et habitant dans la zone A est soumis à un plafond de ressources de 51800€. Si le ménage gagne davantage, le PTZ ne leur sera pas accordé. Pour rappel, la zone A englobe la région Ile-de-France, la Côte d’Azur ainsi que les territoires français de l’agglomération Genevoise. Quant à la zone A bis, elle concerne Paris et les 29 communes qui l’entourent.

A quel montant peut-on prétendre?

Tout comme le plafond de ressources,le montant auquel l’emprunteur peut prétendre dépend également de la région où se trouve le bien immobilier sollicité ainsi que du nombre de personnes composant le ménage qui va y habiter. En effet, l’offre et la demande peut varier fortement d’une région à l’autre, ce qui fait que le montant du crédit immobilier peut fluctuer en fonction. D’un autre côté, les familles nombreuses peuvent prétendre à bien plus qu’une personne seule. La raison est simple: plus une famille est nombreuse et plus elle aura besoin d’un bien immobilier plus vaste. Par exemple, une personne célibataire peut emprunter jusqu’à 60000 euros, tandis qu’une famille de 5 personnes pourra prétendre jusqu’à 138000 euros dans la même ville. Le PTZ est un dispositif très efficace. En y ayant recours, une famille de 4 personnes et habitant dans la zone A peut par exemple économiser jusqu’à 2400 euros par an par rapport à un crédit classique. Reportées sur 15 ans, ces économies se chiffrent à 36000 euros. Le pouvoir d’achat immobilier de cette famille est donc augmenté de 36000 euros, ce qui lui permet de prétendre à un bien plus spacieux.

Quid des procédures à suivre pour le PTZ?

Une convention a été passée entre l’Etat et les banques. Il est donc possible de se rapprocher de la banque la plus proche pour réaliser les démarches de demande de PTZ. Il faut souligner que ce prêt à taux zéro s’accompagne d’avantages importants: pas d’intérêts ni d’intérêts intercalaires, pas de frais d’expertise ni de frais de dossier. Cependant, les banques se réservent le droit d’exiger la souscription à des garanties, comme une assurance décès et invalidité ou encore une hypothèque. Il faut également préciser que pour une seule et même acquisition, un seul crédit à taux zéro sera accordé. Pour finir, il faut savoir que le PTZ peut également compléter un autre crédit. Dans ce cas, son montant n’excèdera pas 40% du prix d’acquisition du bien immobilier.